Casse au ski: qui paie quoi et comment?

Accident, vol, collisions sont des mésaventures qui ne sont pas rares sur les pistes. Qui est responsable? Les réponses les plus importantes.

storybildMalgré le manque de neige, on peut skier grâce aux canons. (Photo: lecteur reporter/Ullix)

Une faute?
 La neige a fait son apparition sur le plateau alémanique la nuit dernière. Enfin!, diront certains. En montagne, elle se fait toujours attendre. Mais dans la plupart des stations, on peut s’adonner aux joies de la glisse grâce à l’enneigement artificiel. C’est l’occasion de faire le point sur les droits et devoirs de chacun, avec les experts de l’assurance Zurich:

– J’ai un accident à ski ou à snowboard. Qui paie?

Les travailleurs qui sont employés plus de huit heures par semaine dans la même entreprise sont couverts contre les accidents par leur employeur, y compris pendant leur temps libre. «Celui ou celle qui n’est pas couvert par sa société est responsable de contracter une assurance-accident auprès de son assurance maladie», précise René Harlacher, porte-parole de Zurich.

– Comment suis-je assuré si je skie en dehors des pistes balisées?

Quand un skieur s’aventure hors-pistes, il viole les règles de précaution. «La loi prévoit que la couverture puisse être réduite si le risque est trop grand», précise l’assureur.

– Un fou de la piste me pousse et me blesse. Qui paie?

Toujours l’assurance-accident. Mais elle peut se retourner contre l’imprudent, qui devra faire marcher son assurance responsabilité civile.

– Puis-je être pénalisé si je ne porte pas de casque?

Non, car il n’est pas obligatoire en Suisse. De nouveau, si le skieur prend des risques inconsidérés, il devra renoncer à une partie des prestations.

– Et si je suis ivre?

Pareil, si le risque d’un accident était trop grand, l’assurance ne paiera pas tout.

– Mes skis loués ont été cassés, qui paie?

Si le locataire a une assurance responsabilité civile, c’est elle qui entre en jeu.

– Si mon matériel est volé, ai-je droit à quelque chose?

Oui. Les skis et snowboards sont couverts par la couverture complémentaire contre les vols simple proposée par l’assurance ménage. «Nous vous conseillons d’assurer leur valeur à neuf», précise René Harlacher.

– Peut-on exiger un rabais pour manque de neige auprès des remontées mécaniques?

Non. Elles peuvent faire des prix, mais c’est à leur bon vouloir.

Source : .20min.ch

Rechercher