skip to Main Content

Assurance des bâtiments: AXA modifie ses primes pour le risque dégâts d’eau et évènements naturels

Les primes de l’assurance des dommages dus aux événements naturels (DN) pour les bâtiments seront abaissées dès janvier 2023.

Les primes de l’assurance des bâtiments, en revanche, ont été augmentées au 10 juin 2022 pour le risque dégâts d’eau (BM +10% et CB +20%).

AXA a décidé de prendre une mesure supplémentaire après avoir soigneusement soupesé les possibilités et les risques qui y sont attachés: pour tous les contrats incluant une assurance contre les dégâts d’eau des bâtiments (tous les cantons et le Liechtenstein), une augmentation basée sur la clause d’adaptation des primes (CAP) sera introduite à la date d’échéance principale de 2023.

Les explications ci-après portent uniquement sur les mesures liées au risque dégâts d’eau. Nous communiquerons en octobre des informations complémentaires concernant la baisse des primes dans l’assurance dommages naturels.

Une CAP portant sur l’ensemble du portefeuille n’intervient que dans des situations exceptionnelles. Cette mesure a été motivée par les raisons suivantes:

  • La rentabilité de l’assurance de choses pour les bâtiments n’a cessé de se dégrader ces dernières années, sous l’effet principalement du risque dégâts d’eau
  • Les mesures en matière de tarifs et de rabais ne sauraient permettre, à elles seules, d’atteindre un seuil de rentabilité dans un délai raisonnable.
  • Compte tenu du nouveau tarif unitaire légal introduit dans l’assurance DN et des baisses de primes associées,
  • tous les assureurs privés se voient contraints d’agir

Nous sommes persuadés que, face à la forte baisse des primes et aux pertes de recettes de plusieurs dizaines de millions de francs qui en résultent pour les acteurs du marché, AXA ne sera pas le seul assureur à devoir relever les primes dans d’autres risques.

En procédant à cette CAP 2023, nous alignons en une seule étape l’ensemble du portefeuille sur le nouveau tarif du risque dégâts d’eau. Nous regroupons ainsi les mesures sur une année civile.

Pour les contrats qui incluent à la fois les risques dommages naturels et dégâts d’eau, la nouvelle prime découlant de la CAP baissera dans la plupart des cas. Cela s’explique par le fait que la baisse de la prime DN est plus importante que la hausse de la prime dégâts d’eau, de sorte que les clientes et les clients bénéficient, en valeur nette, d’une réduction de prime.

La CAP dégâts d’eau combinée à la baisse de prime DN se révèle donc avantageuse de ce point de vue.

Contactez-nous sans engagement pour plus d’information à ce sujet.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
Rechercher