Source : Youtube – Crédit Suisse

C’est quoi l’amortissement ?

L’amortissement est le terme utilisé pour désigner le remboursement d’une dette hypothécaire.

En effet, si une banque ou une assurance accepte de vous prêter de l’argent pour acheter un bien immobilier, il faudra bien le rembourser d’une façon ou d’une autre. Pour ce faire, il existe deux solutions différentes :

Amortissement direct

Il s’agit d’un montant fixe (en général de 1% de la dette) que l’on rembourse directement à son banquier à intervalles régulières (trimestriellement, semestriellement ou annuellement).

La dette diminue chaque année, ainsi que les intérêts (déductibles du revenu), ce qui a pour effet d’augmenter vos impôts. Cette solution n’est utilisée que dans de rares cas, souvent pour des résidences secondaires ou biens d’investissement).

Hypothèque, remboursement

Amortissement indirect

Il s’agit dans ce cas de rembourser sur une assurance vie ou un compte 3ème pilier afin de constituer un capital.

Il n’est pas nécessaire ni obligé de conclure l’assurance auprès du partenaire officielle de la banque (même si c’est souvent demandé par le banquier) c’est en effet rare que les deux soient positionnées comme les meilleur du marché !

Hypothèque, remboursement

Avantages de l’amortissement indirect :

  • déduction fiscales des sommes remboursées (env. 15% et 30% de la somme)
  • loyer fixe (la dette et les intérêts ne bougent pas)
  • capital en cas de décès et rente en cas d’incapacité de gain inclus
  • intérêts sur le capital placé (garanti à vie + excédents)

De plus, si la valeur marchande de votre bien immobilier devait augmenter de plus de 15% (ce qui est souvent le cas après plusieurs années), vous pourriez conserver ce capital plutôt que de l’utiliser pour le remboursement initialement prévu…

L’aide du courtier

Il existe des centaines de produits différents sur le marché, chaque assureur proposant évidemment la meilleure solution !

Avant de choisir une police d’assurance vie, il faut s’assurer que :

  • elle soit acceptée dans toutes les banques (si on change d’établissement dans le futur)
  • de la valeur de rachat (si je venais à vendre mon bien immobilier)
  • du rendement des capitaux (consulter l’historique)
  • des possibilités de modifications futures

Evitez de vous lancer à la légère dans un contrat conclu pour de nombreuses années et demandez conseil à nos spécialistes, ceux-ci vous fournirons gratuitement des offres comparatives et leur recommandations.

Rechercher