Assurance accident pour les enfants :

Le risque d’accident est beaucoup plus important pour les enfants car ils ne connaissent souvent pas les dangers qui les guettent.

Lorsqu’un drame survient, quel parent aura le temps de consulter son contrat d’assurance afin de savoir quel traitement ou quelle mesure d’urgence sera prise en charge par sa caisse maladie ?

Une complémentaire privée pour 6.- par mois

Pour cette raison, de nombreux assureurs proposent une couverture complémentaire à moindre prix qui paiera la totalité des frais, quelque soit leur nature ou l’endroit de l’accident.

Voici quelques prestations non exhaustives comprises dans ce prix :

  • Prise en charge dans n’importe quel hôpital ou clinique
  • Accès à la divsion privée (médecins spécialistes)
  • Transport d’urgence
  • Frais de recherche et de sauvetage
  • Assistance et rapatriement à l’étranger
  • Capital important en cas d’invalidité

Division privée, un luxe ou une nécessité ?

Votre enfant ne vous en voudra pas si sa chambre d’hôpital n’est pas équipée du dernier écran plat ou si il y a plus d’un lit. Cette prestation sera plutôt appréciée des adultes qui seront contents d’avoir un peu d’intimité pour passer la nuit avec leur enfant…)

Ce n’est pas le but recherché par la division privée pour enfant mais plutôt l’accès à n’importe quelle médecine ou spécialiste qui sera à même de fournir les meilleurs soins à votre enfant.

Dans telle situation, qui ne voudrait pas tout tenter ?

En 2002, mon fils de 6 ans s’est crevé un oeil en jouant aux indiens, il était condamné à une vision réduite à 20%. Grâce à la complémentaire privée, nous avons fait appel à un spécialiste américain qui la opéré avec succès. Coût de l’opération CHF 100’000.- non pris en charge par la Lamal.

L’aide du courtier

Afin d’optimiser au mieux votre situation, Direct Assurances étudie personnellement chaque solution en fonction du prix, de la couverture et de la classe d’âge de votre enfant.

Contactez-nous pour plus d’information à ce sujet.

Perte de gain pour les enfant

Les enfants n’ayant aucune parte de gain, hormis l’ AI qui ne prend en charge qu’une somme dérisoire, imaginez un peu leur vie future si ils devenaient invalides avant de commencer à travailler…

N’ayant pas besoin immédiat, tant qu’ils sont à la charge de leur parents, nous prévoyons pour eux un versement sous forme de capital qu’ils utiliseront au cours de leur vie d’adulte.

Un montant de CHF 700’000.- est inclus dans la prime de 6.- /mois mentionnée ci-dessus.

Une compagnie d’assurance prévoit une réserve de 6 millions de francs suisses en cas d’invalidité à 100% d’un assuré âgé de 18 ans.

Rechercher