Assurances de capitaux à versements périodiques

L’assurance vie de capital, comme son nom l’indique, permet de constituer un capital par des versements réguliers (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels). Selon son régime fiscal (3A ou 3B), les versements peuvent être déduits de son revenu imposable.

Il existe trois familles principales :

Assurances à capital garanti

Au début de l’assurance, un taux d’intérêt (appelé taux technique) est fixé pour tout la durée, ce qui permet de garantir un capital minimum au terme du contrat, si bien sûr tous les versements convenus ont été respectés.

En plus du taux technique  garanti, l’assurance vous restituera une somme supplémentaire si elle a réussi à placer votre argent à un taux supérieur, on appelle ceci les excédents.

Si l’avantage principal de cette forme d’assurance est de pouvoir compter sur un versement minimum garanti, elle offre peu de transparence sur la nature des placements effectués par l’assureur et souvent les excédents sont très faibles…

Fonds de placements

Les versements de l’assuré sont répartis sur des fonds de placement boursiers selon le profil d’investisseur du client (obligations, actions, monnaies, etc…).

Cette forme d’assurance est plus transparente car l’investisseur sait exactement où son argent est investi mais offre une garantie inférieure au capital garanti.

Bancassurance

Sous cette appellation se combinent des produits hybrides qui incluent les deux familles citées plus haut, à savoir :

  • un capital garanti à échéance ou annuellement
  • le placement de l’argent déposé sur des fonds de placements

Il existe sur le marché des produits très intéressants qui offrent des rendements beaucoup plus élevés. Souvent, le taux technique est inférieur à celui de l’assurance garantie mais au vu de la situation actuelle (taux très faibles) il y a lieu de s’y intéresser de près…

Pour amortir une hypothèque, j’ai opté en 2014 pour un produit de bancassurance avec un taux minimum de 0.75% (le taux garanti était de 1,5% à l’époque), ce dernier m’a rapporté jusqu’à présent entre 2 et 6% chaque année. Pascal, Cossonay.

Différences essentielles entre les assureurs :

  • le taux technique n’est pas toujours le même
  • consultez l’historique des rendements obtenus
  • les frais ne sont pas identiques

L’aide du courtier

Il existe environ 1000 produits d’assurances vie différents sur le marché suisse.

Pour choisir la forme d’assurance qui convient le mieux à votre situation,  contactez-nous sans engagement ou demandez une offre en ligne.

Rechercher