Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Casco partielle ou casco complète ?

L’assurance casco, comme son nom l’indique, couvre la casse de votre véhicule lorsqu’un tiers responsable de paie pas votre dommage avec sa propre responsabilité civile.

Que vous soyez responsable ou non, votre casco paiera le montant des réparations (dommage partiel) ou le prix d’un nouveau véhicule (dommage total).

Il existe deux formes de casco :

Liste des couvertures :

  • incendie
  • des dommages naturels, tels que tempête, grêle, pression de la neige, glissement de terrain, chute de pierres, éboulement de rochers, avalanches, hautes eaux, inondations
  • glissement de neige
  • vol
  • bris de glaces
  • collision avec des animaux
  • les fouines
  • des actes de vandalisme

Liste des couvertures :

  • collision
  • dommage lors du stationnement (parc)

 

Risques couverts par la casco partielle (inclus dans la complète)

  • incendie
  • des dommages naturels, tels que tempête, grêle, pression de la neige, glissement de terrain, chute de pierres, éboulement de rochers, avalanches, hautes eaux, inondations
  • glissement de neige
  • vol
  • bris de glaces
  • collision avec des animaux
  • les fouines
  • des actes de vandalisme

Valeur vénale majorée (VVM)

Une seule lettre dans votre contrat (VV contre VVM ou d’autres termes selon les assureurs) peut influencer votre prime casco de plus de 30%.

Elle détermine le prix payé en cas de dommage total, soit à hauteur du marché (valeur vénale = Argus) ou de façon contractuelle (valeur vénale majorée), selon un tableau déterminé à l’avance.

En général, cette clause n’est vraiment utile que pour les véhicules en leasing (cela paient les intérêts dus en sus du prix), le but principal de la couverture casco étant de remplacer le véhicule par un identique mais pas forcément un neuf…

Résilier pour un vieux véhicule ?

Souvent, des personnes ont l’idée de résilier leur assurance casco car elles estiment que ceci “ne vaut plus la peine”…

Cette réflexion est fondée uniquement si le prix actuel de leur véhicule se situe en dessous de 1000.- (ce qui est très rare). Voici quelques points à prendre en considération :

  • le prix de réparation est le même pour un véhicule neuf ou d’occasion
  • certaines pièces sont rares (donc plus chères) sur les vieux véhicules
  • un incendie est plus probable sur un vieux véhicule
  • certains risques assurés (grêle, collision avec un animal, dommage de fouines, bris de glaces, etc…) ne s’éteindront pas avec l’âge du véhicule

L’aide du courtier

Afin de vous aider à faire le bon choix, Direct Assurances sélectionne pour chaque véhicule et chaque conducteur l’assureur qui correspond le mieux à votre situation.

Demandez une offre comparative, nous nous chargeons de toutes les démarches administratives.

*Chaque dossier est supervisé par un courtier agréé FINMA qui sera à vos côtés en cas de sinistre et à même de répondre à toutes vos demandes.

Rechercher